Vie Sociale

L'endométriose a-t-elle un impact sur la vie sociale d'une femme ?

L’endométriose peut avoir un impact social négatif important dans la vie de tous les jours ainsi que sur le fonctionnement physique: entre 16 et 61% des femmes en font l’expérience. De plus l’endométriose peut avoir un effet délétère sur l’éducation, la formation, et la vie professionnelle. Des études suggèrent que l’endométriose diminue l’aptitude ainsi que la productivité au travail, créant des obstacles à une progression aux sein de l’entreprise, voir à la démission ou licenciement:ceci notamment lorsque la femme n’informe pas son employeur sur les causes de ses absences pour toutes sortes de raisons (conséquences de la connaissance du diagnostic, discussion de problèmes concernant la sphère intime).

Entre 19 et 48% des femmes atteintes d’endométriose rapportent un impact négatif de la maladie du à une réduction des activités sociales engendrées par la douleur, la fatigue, la nécessité d’un accès au toilettes en cas de crises douloureuses, lors de sortie ou au travail

Ceci engendre un risque de glissement vers des état dépressifs ou/et de colère.Entre 23% et 71% des femmes signalent des difficultés à entretenir leur ménage et 45% à s’occuper de leur enfants. Leur vie est ressentie comme étant sous contrôle et restreinte. Les conditions invalidantes auxquelles son soumises ces femmes les rendent peu enclines à partager leur vécu car craignant de ne pas être crue, ce qui peut les pousser à la solitude et à l’isolement.